Retour à la Page d'Accueil du Site
Logo Site Jouve - Portrait par Serge Popoff

Lectures de
Pierre Jean Jouve

Jouve - Logo Lectures
Retour à la page d'Accueil de la rubrique Lectures de Pierre Jean Jouve

La Foudre

( Hommage et commentaire )

 par Philippe Raymond-Thimonga



Vers le numéro N°56 de l'Atelier du Roman
Pierre Jean Jouve

En marge de l'article 
« L'Héroisme et la Sainteté »,
Atelier du Roman n° 56

 

   Comme si, après mon exercice de spéléologie dans la métaphysique de Pierre Jean Jouve, je souhaitais mettre l'accent sur un versant plus lumineux de son parcours... Certes, une fois le poète venu au terme de sa route, en équilibre sur les cimes de son aventure esthétique et spirituelle, il n'est pas en notre pouvoir de préjuger d'un Salut atteint par lui, ou non, mais plus humainement d'oser nous affronter aux sentiments de doutes, de surprises ou d'effroi qu'il exprima, lui, seul maître de ses mots, dans ses derniers livres de poésie, Mélodrame, puis Moires. Cependant, quelle que soit l'issue trouvée par notre “porte-verbe”, deux évidences me semblent dignes d'être signalées.


   Même si pour cet artiste, dès l'origine, le danger s'insinua dans l'oubli que la Grâce captée par le poème ne s'est pas pour autant recueilli dans le cœur du poète, d'évidence l'éclat de l'éternité est partout rayonnant dans son œuvre, le ciel y est bel et bien ouvert, et par maints lieux de création, verts replis d'humaine nature, lacs ou vitraux, sur tels sentiers suspendus la grâce erre comme la foudre... Réussite qui à elle seule mériterait sans aucun doute que l'auteur entreprît son voyage.


   L'autre évidence tient à la gratitude, à l'infinie reconnaissance que je ne peux qu'éprouver pour cet homme en constante recherche. Car au long de son périple et quels que soient les pièges qu'il est parvenu, comme tout un chacun, à se tendre, Jouve fut habité par un rare appétit de vérité sur lui-même, une faim inscrite à même la chair de sa création romanesque et poétique. Quête de lucidité. Ardent désir. Et vraie prise de risque par l'inoubliable souci d'être le plus véridique dans sa tâche - fût-elle à ses dépens, dût-il en apparaître sale, équivoque ou obscur... pourvu que la richesse de l'œuvre, comme l'éclair, en fût accrue.


Ph. R.-Th.

Mars 2013

Accent tonique – Poésie
L'Harmattan
Philippe_Raymond-Thimonga-Brusquement sans prudence-L'Harmattan
Lien avec le Site de Philippe Raymond-Thimonga




Après Domino (roman) et L'Avancée (récit),  Philippe Raymond Thimonga  poursuit une voie qui prend ici la forme d'un livre de poésie.

Brusquement, sans prudence

  se présente sous l'aspect d'un recueil, mais dont les textes autonomes s'inscrivent dans une trame, une histoire... un récit ? Une traversée nouvelle des genres et comme la proposition d'une nouvelle forme littéraire qui (à travers une interrogation sur l'image dans la société contemporaine, ou la création en temps de connexions permanentes) finirait par tracer un visage. Souvent drôle. Parfois effrayant. Le visage précis de l'insaisissable aujourd'hui.

Lire la critique de Brusquement, sans prudence par Régis Lefort, sur la revue en ligne  Recours au Poème

Lire des extraits de la critique de Brusquement, sans prudence par Jean-Paul Louis-Lambert, critique parue dans la revue l'Atelier du Roman, septembre 2013.


Haut de la Page

Ecrits sur Jouve par Philippe Raymond-Thimonga

Retour à la page d'Accueil de la rubrique Lectures de Pierre Jean Jouve
Jouve - Logo Lectures
  • « La culture des Ténèbres », spécial Jouve, revue L'Autre, 1992, à lire sur le site de Philippe Raymond-Thimonga 

  • « L'origine du monde dans les paysages italiens de Pierre Jean Jouve », Colloque de Cerisy-la-Salle, 2007, Relectures de Pierre Jean Jouve. Publié dans le Cahiers Jouve N° 2, Intégrités et transgressions de Pierre Jean Jouve, Editions Calliopées, 2010.

  • « L'héroisme et la sainteté », Atelier du roman, n°56 : Pierre Jean Jouve, voyage au bout de la psyché, décembre 2008.

  • « Beau de Jouve », Atelier du roman n°57 : Du beau dans la poésie et le roman, mars 2009 


  • Philippe Raymond-Thimonga est écrivain. Il a publié quatre romans : Abel des Landes (1988 ), L'Eternité de temps en temps ( 1990), aux éditions du Mercure de France,  Ressemblances (1997), chez Desclée de Brouwer, et Domino (2006), éditions L'esprit des Péninsules. 

  •  Son précédent ouvrage, L'Avancée, à la croisée du récit et de la poésie, a paru aux Editions de la Revue NU(e) ( 2008 ). 

Site Pierre Jean Jouve par Serge Popoff
Retour à la Page d'Accueil du Site

Site Pierre Jean Jouve

Sous la Responsabilité de Béatrice Bonhomme et Jean-Paul Louis-Lambert

Page réalisée par Jean-Paul Louis-Lambert
Ce texte ©  Philippe Raymond-Timonga

Dernière mise à jour : 19 juin 2013
Précédente mise à jour : 11 mars 2013
Précédente mise à jour :16 janvier 2009