◄ Retour à la page d'accueil du site
Logo Site Jouve-Portrait par Serge Popoff Actualités de Pierre Jean Jouve
2019

Colloque Arras 2019 ►


L'Atelier de Pierre Jean Jouve


Jean Starobinski - L'Encre de la Mélancolie Jean Starobinski

1920-2019
Jean Starobinski - La Beauté du monde
#JeanStarobinski 1920-2019

#JeMeSouviens

1966 : Ironie et Mélancolie (revue Critique)

2012 : L'Encre de la Mélancolie (Seuil)

Jouve - Oeuvre II
#JeanStarobinski 1920-2019

#JeMeSouviens

1987 : Œuvre I & II de #PierreJeanJouve au Mercure de France

2016 : La #Beauté du #Monde
(1350 pages dont 125 sur #Jouve) en Quarto
Page d'accueil des Actualités

Pierre Jean Jouve : dans l'atelier de l'écrivain 

Colloque d'Arras — 21, 22 et 23 mars 2019

Université d’Artois

"Dans l'Atelier de l'Écrivain"

Pierre Jean Jouve est du nombre des écrivains qui attirent autant qu'ils intriguent. Son œuvre, foisonnante et variée, témoigne d'un cheminement artistique qui ne cesse de remettre en cause l'homme, le romancier, le poète et le mystique (mais aussi critique, musicologue et dramaturge). Elle permet à nous, lecteurs, de plonger dans l'intimité d'une création qui se veut avant tout personnelle et spirituelle. Il s'agit d'une œuvre en recherche perpétuelle (de soi et de l’autre, du langage poétique ou de fiction, de la relation à l'art, mais aussi au divin). Sans doute, est-ce pour cette raison qu'elle suscite, aujourd'hui encore, l'intérêt d'un grand nombre de lecteurs et de chercheurs, mais également d'écrivains. Inspirée et inspirante, l'écriture jouvienne est sans cesse en renouvellement.

Le colloque qui se tiendra à Arras les 21, 22 et 23 mars 2019 se propose d'interroger les différents éléments qui ont gravité et/ou gravitent encore autour de cet auteur du XXème.

Intitulée "Dans l'Atelier de l'Ecrivain", cette manifestation tend à observer les thèmes, les êtres, les lieux qui ont engendré l'écriture, mais également les impacts de cette écriture sur les artistes d'aujourd'hui, qu'ils soient romanciers, poètes ou plasticiens.

Il s'agira de questionner l'intériorité d'un être et de sa création. Ainsi se rassembleront des universitaires, des écrivains, des essayistes, des poètes, des artistes. Seront présents 25 communicants, d'univers et d'horizons variés qui témoigneront, par leurs études comme par leur présence, de l'importance d'un écrivain qui fédère d'abord avant de porter à discussion.

En marge du colloque auront lieu des lectures publiques par des poètes d'aujourd'hui (Jacques Darras, Béatrice Bonhomme, François Lallier et Philippe Raymond-Thimonga), auxquels s'associeront les étudiants de l'Université d'Artois. Une exposition des œuvres de Serge Popoff permettra également de constater l'influence de Pierre Jean Jouve sur la créativité d'un artiste plasticien.

Dorothée Catoen-Cooche
Colloque organisé par Dorothée Catoen-Cooche, Béatrice Bonhomme, Myriam Watthee-Delmotte

PROGRAMME

Jeudi 21 mars

8h45 : Accueil des participants

9h00 : Introduction par Christian Morzewski et Dorothée Catoen-Cooche

09h15 : Lecture par Jacques Darras (en collaboration avec des étudiants de l’Université d’Artois)

1ère partie : Jouve et ses « alliés substantiels »

Président de séance : Jean-Yves Masson

10h15 : Anis Nouaïri (Université de Tunis) : « Dans l’atelier du faussaire : le Baudelaire jouvien »

10h45 : Jacques Darras (poète, essayiste) : « Du Jouve whitmanien au Jouve symboliste »

11h15 : Pause

11h30 : Béatrice Bonhomme (Université de Nice Sophia Antipolis) : « Pierre Jean Jouve au miroir de Victor Segalen »

12h00 : Marie Etienne (écrivain) : « La Dame blanche »

2ème partie : Dans l’intériorité d’un être  et d’une écriture

Président de séance : Jean-Paul Louis-Lambert

14h00 : Marie Joqueviel-Bourjea (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : « “… on descend […] vers l’atelier où cristallise l’écriture…” Lieux de l’atelier chez Pierre Jean Jouve »

14h30 : Machteld Castelein (KU Leuven. Campus Brussel) : « Matériaux de construction dans Histoires sanglantes »

15h00 : Eric Dazzan (Université de Bordeaux) : « La figure du père dans l’œuvre poétique de Pierre Jean Jouve »

15h30 : Pause

15h45 : Philippe Raymond-Thimonga (romancier, poète) : « Dieu dans l’atelier de Pierre Jean Jouve »

16h15 : Benoit Conort (Université Rennes II) : « La Chine de Jouve »

17h00 : Fin de la première journée

A partir de 17h30 : Lectures par François Lallier et les étudiants de l’Université d’Artois (salle K.0.08 - Bâtiment des Arts).

Vendredi 22 mars

3ème partie : Les rencontres d’hier et d’aujourd’hui …

Président de séance : Guillaume Fau (BNF) 

9h30 : Marie-Antoinette Bissay (Université de Pau et des pays de l’Adour) : « Pierre Jean Jouve et Jacques Roubaud, dans l’atelier d’une surprenante rencontre octogonale »

10h00 : Aaron Prevots (Southwestern University. Etats-Unis) : « Pierre Jean Jouve et Bernard Vargaftig : tremblement et nudité du dire »

10h30 : Laura Mainguy (Université Rennes II) : « Giorgio Caproni, lecteur de Pierre Jean Jouve »

11h00 : Pause

11h15 : Françoise Salvan-Renucci (Aix-Marseille Université/ Université Côte d’Azur) : « “Un sentiment mélancolique de paradis perdu” : présence de Pierre Jean Jouve dans le discours poétique des chansons de H.F. Thiéfaine »

11h45 : Pierre-Marie Deparis (président fondateur des Amis de Henri Le Fauconnier) : « Deux portraits de Pierre Jean Jouve par son ami Henri Le Fauconnier »

4ème partie : L’homme et l’art

Présidente de séance : Béatrice Bonhomme

14h00 : Présentation de l’exposition Pierre Jean Jouve à la BU, dans le cadre d’une exposition sur l’auteur. Serge Popoff (artiste) : « L’écoute, entendre et s’entendre »

15h00 : Tess Grousson (Université Paris VIII) : « Jouve horticulteur : la main, la palme et les fausses fleurs “de l’art” »

15h30 : Myriam Watthee-Delmotte (Université Catholique de Louvain) : « Jouve, artisan de l’impossible »

16h00 : Pause

16h15 : François Lallier (poète, critique) : « Isis et la musique »

16h45 : Katherine Rondou (Université libre de Bruxelles / Université de Mons) : « Les représentations de sainte Marie-Madeleine dans l’œuvre de Pierre Jean Jouve »

17h30 : Fin de la deuxième journée

A partir de 17h45 : Lectures par Béatrice Bonhomme et Philippe Raymond-Thimonga

Samedi 23 mars

5ème partie : En périphérie des Œuvres

Présidente de séance : Myriam Watthee-Delmotte 

09h00 : Jérémie Berton (docteur ès lettres) : « Peut-on parler d’un théâtre de Pierre Jean Jouve ? »

09h30 : Dorothée Catoen-Cooche (Université d’Artois) : « Une rencontre improbable : Jouve et le théâtre »

10h00 : Pause

10h15: Tristan Hordé (lexicographe, critique littéraire) : «En Miroir : notes sur la poésie »

10h45 : Jean-Paul Louis-Lambert (essayiste, webmestre du site pierrejeanjouve.org) : « Les Rencontres dans les carrefours avec Nadja, Claire, Lisbé et Yanick – Une Fiction détective dont Pierre Jean Jouve et André Breton sont les héros »

11h15 : Géraldine Lombard (docteur ès lettres] : « Les lieux de Pierre Jean Jouve : de l’autobiographie à la fiction »

12h00 : Conclusion et clôture du colloque par Béatrice Bonhomme, Myriam Watthee-Delmotte et Dorothée Catoen-Cooche

12h30 : Fin du colloque


Nos messages

Actualités éditoriales





Actualités éditoriales 2016-2019

Pierre Beuchot

Aventure de Catherine C
film (1990)
d'après Hécate

de Pierre Jean Jouve
(1928)
avec Fanny Ardant
et Hannah Schygulla

DVD - L.C.J. Editions









Jean Starobinki

Jean-Paul Louis-Lambert

Les Stigmates de Lisbé

Une fiction détective dont Pierre Jean Jouve est le héros


Jérémie Berton

La Musique et la forme dans l'oeuvre poétique de Pierre Jean Jouve



Hommage à Yves Bonnefoy
Jean Starobinski - Beauté du Monde Jean-Paul Louis-Lambert - Les Stigmates de Lisbé - Belles Lettres 2017 Jérémie Berton - Musique, Forme, Jouve Une Galerie ►

Yves Bonnefoy - Echarpe rouge

La Beauté du monde La Littérature et les arts
Quarto 2016
Éditions Les Belles Lettres
(juin 2017)
Notre page
Bibliothèque des Lettres modernes / critique (2017)
Classiques Garnier
2016 : L'Écharpe Rouge
Coloque NU(e) -Octobre 2017 - Affiche NU(e) Une Revue Des Voix, La poésie Une esth/étique de la rencontre Colloque 19 - 20 - 21 octobre 2017 Université Paul-Valéry - Montpellier Maison de la Poésie Jean Joubert Salle Guillaume-de-Nogaret
Exposition à la Bibliothèque Universitaire Saint-Charles 19 octobre - 8 décembre 2017

Parmi les participants

Béatrice Bonhomme
Hervé Bosio
Jean-Claude Pinson
Christian Doumet
James Sacré
Régis Lefort
Pierre Caisergues
Marie Etienne
Claude Ber
Tristan Hordé
Michael Bishop
Arnaud Villani


Aude Préta-de Beaufort
Matthieu Grosztola
Laure Michel
Eric Dazzan
André Velter
Serge Bourjea
Marie Jaqueviel-Bourjea
Jean-Paul Michel
Sophie Nauleau

Exposition Ernest Pignon-Ernest


Actes du Colloque de Berne

Écrire en Suisse pendant la Grande Guerre

Revue Loxias (Septembre 2017)

Sur la participation de Pierre Jean Jouve au mouvement pacifiste en Suisse pendant la Première Guerre mondiale et ses relations avec Romain Rolland
Logo Colloque Berne - 2015
 
Jérémie Berton

La Musique et la forme dans l'oeuvre poétique de Pierre Jean Jouve Lettres Modernes Minard
Classiques Garnier
Jérémie Berton -Musique, Forme, Jouve Cet ouvrage invite le lecteur à l’écoute   d’une œuvre traversée par le dialogue   continu  de la poésie et de la musique, à travers  l’étude serrée  d’un rythme,  d’une prosodie, et d’une pensée des formes uniques dans   l’espace littéraire moderne.

Notre page

Lien avec l'éditeur
 

Les Stigmates de Lisbé

Une fiction détective dont Pierre Jean Jouve est le héros


par Jean-Paul Louis-Lambert Éditions Les Belles Lettres 

Collection « Les Belles Lettres/essais » (2017)

« Les amours de Pierre Jean Jouve condensées et électrisées dans cet essai littéraire qui évoque la quête biographique moins comme une science historique que comme une fiction poétique. » (L’Éditeur ►)


► Une page de présentation des Stigmates de Lisbé 

► Lectures par :

  • Béatrice Bonhomme ( Poezibao, 30 octobre 2017)
  • Florence Trocmé (Poezibao/Le Flotoir, septembre 2017)
  • Nicolas Weill (Le Monde, 11 août 2017)
  • Francis Matthys (La Libre Belgique, 19 juin 2017 ) 


Jean Starobinski - La Beauté du monde - Quarto
Jean Starobinki
La Beauté du monde La Littérature et les arts

Les lecteurs de Pierre Jean Jouve attendaient avec passion la parution d'un ouvrage que le grand critique Jean Starobinski — ce grand critique est en réalité un des écrivains les plus lumineux de la seconde moitié du XXe siècle — devait consacrer à Jouve en rééditant les textes critiques qu'il a publiés sur Jouve depuis 1942. En fait, cet ouvrage paraît au coeur d'un livre magnifique, puisque le volume de la collection Quarto de 1344 (grandes) pages contient un ensemble de 125 pages rééditant sept de ses plus importantes études, dont une liste a été publiée ici par Stéphanie Cudré-Mauroux. L'ouvrage contient également des études collectives où Jouve est présent, comme celle qui est consacrée à Mahler chez P. J. Jouve et Y. Bonnefoy.
J.-P L.-L.
Jean Starobinski - La Beauté du monde - Quarto - Table


Yves Bonnefoy - Echarpe rouge

« Lorsque Yves Bonnefoy retrouve par hasard un poème d’une centaine de vers libres jamais publié intitulé « L’écharpe rouge », et qui aurait été une « idée de récit », le voilà devant un mystère : quelle était donc ce récit jamais advenu ? Dans le poème sont évoqués des noms de lieux, des événements : mais à quoi faisaient-ils référence ? » ... 

Suite sur le Site de l'éditeur

Daté de « Mars 2016 », le chapitre intitulé « Pierre Jean Jouve » est certainement l'un des tout derniers textes écrits par Yves Bonnefoy. Ses premières lignes : « Je relis sur épreuves L'Écharpe rouge et remarque qu'en cette remémoration de ma venue en poésie je n'ai pas évoqué une œuvre qui y a pourtant tenu un grand rôle. Alors qu'à travers les années je n'avais cessé de reconnaître et de dire son importance pour moi. »

Le poète explique alors que le projet  à l'origine du présent livre résulte d'un travail de réflexion sur sa « relation avec [ses] parents », et que  « c'est d'une autre façon que Jouve a compté pour moi. » Yves Bonnefoy rappelle l'émotion qui l'a saisi quand il a commencé à lire les poèmes de Jouve, sur lesquels il était tombé par hasard « un jour de mes dix-neux ans », dans une librairie de Poitiers.Yves Bonnefoy avait « découvert l'entreprise surréaliste » un ou deux ans auparavant, mais malgré la séduction de la « prose si oratoire [de Breton] — ses poèmes sont aussi des discours » , « je n'en étais pas moins resté instinctivement épris de l'emploi rythmé des mots ». Aussi, précise Yves Bonnefoy, « je n'en restais pas moins un lecteur des poèmes de Valéry, mais non sans commencer d'éprouver à leur égard une gêne dont je pris pleinement conscience quand je lus Matière céleste.  »

« J'avais été fasciné, empiégé, par « Le cimetière marin », par « ce toit tranquille où marchent des colombes ». Et d'un coup :

Incomparable terre verte douce et funèbre
De colline avec châteaux et ombres,

quel autre rapport aux choses, aux situations et aux appels de la vie, quelle délivrance ! »

(Note de J.-P L.-L.)

Publications 2014-2016
Yves Bonnefoy
  L'écharpe rouge, Mercure de France, 2016
   Yves Bonnefoy - Echarpe rouge Jean Starobinski La Beauté du monde La Littérature et les arts Quarto 2016 Jean Starobinski - Beauté du Monde
Cahier Pierre Jean Jouve N° 3 - 2015 Cahier Pierre Jean Jouve N° 3 Vivre et écrire l'entre-deux
Éditions Calliopées 2015
Cahier no 9 - Minard - Classiques Garnier

La Revue des lettres modernes, 2016

Pierre Jean Jouve 9
Jouve baroque Jouve et Donnadieu, documents inédits

Sous la direction de Christiane Blot-Labarrère et Muriel Pic

► Notre page


Pierre Jean Jouve
La modernité et ses possibles

(Classiques Garnier, 2014)

Laure Himy-Piéri

Laure Himy-Pieri - Garnier - 2014
Dorothée Catoen-Cooche

Pïerre Jean Jouve Transtextualité biblique
et religion dans l'œuvre romanesque ►


L'Harmattan, 2016
Dorothée Catoen-Cooche - Transtextualité Biblique
Jacques Roubaud - Je suis un crabe ponctuel

Lectures d'Yves Bonnefoy

Du mouvement et de l'immobilité de Douve (Benoît Conort, dir.)

Georges-Emmanuel Clancier - Mémoires

Ilda Tomas

Arc-en-Ciel — Études sur divers poètes


  Jacques Roubaud

Je suis un crabe ponctuel

Anthologie personnelle
1967-2014

Lecture d'Yves Bonnefoy
Georges-Emmanuel Clancier

Le Temps d'apprendre à vivre — Mémoires 1935-1947 

Ilda Tomas - Etudes sur divers poètes


Jacques Darras

Jacques Darras - La Transfiguration d’Anvers - Arfuyen - 2015
◄« Jouve après Jouve », in La Transfiguration d'Anvers (Arfuyen, 2015)

après

Je sors enfin du Bois de la Gruerie ►
Jacques Darras - Bois de la Gruerie
Pierre Jean Jouve aux ALS ►S

(Archives littéraires suisses)

Revue Quarto,
N° 38 - 2014
Quarto N° 38- Pierre Jean Jouve aux ALS - Slatkine - 2014

Manifestations, rencontres, publications, ...  nos messages

  • Notre message de juin 2017, mots-clef : Jean-Paul Louis-Lambert : Les Stigmates de Lisbé / Jean Starobinski : La Beauté du monde — La littérature et les arts / Yves Bonnefoy : L'écharpe rouge / Cahiers Pierre Jean Jouve N° 3 — Vivre et écrire l'entre-deux (dir. Dorothée Catoen-Cooche) / Pierre Jean Jouve 9, La Revue des lettres modernes  — Jouve baroque  — Jouve et Donnadieu, documents inédits (dir. Christiane Blot-Labarrère et Muriel Pic) /  Jouve et les écrivains / Jacques Roubaud : Je suis un crabe ponctuel, Anthologie personnelle  / Georges-Emmanuel Clancier : Le Temps d'apprendre à vivre — Mémoires 1935 - 1947 / Jacques Darras (La Transfiguration d'Anvers) /  Dorothée Catoen-Cooche : Transtextualités bibliques ... /  Littérature / Revue NU(e) (Pierre Caizergues, poésie roumaine, Jean-Claude Pinson, Philippe Beck, Christian Doumet) / Belinda Cannone & Christian Doumet (dir.) : Dictionnaire des mots manquants / Jean-Philippe Domecq : Qu'est-ce que la Métaphysique Fiction ? & Deuxième chambre du monde / Béatrice Bonhomme, Idoli Castro & Evelyne Lloze (dir.) : Dire le réel aujourd'hui en poésie / Pseudonymie (David Martens dir., Myriam Watthee-Delmotte) / Publications des Éditions La Coopérative (Mireille Gansel, Jean-Yves Masson, Germont, Paul Valéry) / Sur La Toile / Poezibao / Galerie Alain Paire / Sitaudis / En attendant Nadeau (Perec) / Maison de la poésie (Pierre Bergounioux, Jean-Paul Michel, Jean-Baptiste Para) / Derniers Textes mis en ligne

« Jouve après Jouve », in La Tansfiguration d'Anvers ►

Jacques Darras - La Transfiguration d’Anvers - Arfuyen - 2015

(Arfuyen, 2015)

Laure Himy-Piéri
Pierre Jean Jouve - La modernité et ses possibles

Laure Himy-Pieri - Classiques Garnier - 2014
Classiques Garnier
décembre 2014

Christian Prigent

 La Langue et ses monstres

Avec de nombreux textes inédits, dont un chapitre sur "l’érotisme à la fois savant et énergumène de Pierre Jean Jouve"
Christian Prigent - POL P.O.L.

Régis Lefort

Étude sur la poésie contemporaine. Des affleurements du réel à une philosophie du vivre

Paris, Classiques Garnier

Regis Lefort - Etudes poesie contemporaine - Garnier

► Voir le site Fabula





Yves Bonnefoy, L'Écharpe rouge, Mercure de France, 2016


« Lorsque Yves Bonnefoy retrouve par hasard un poème d’une centaine de vers libres jamais publié intitulé « L’écharpe rouge », et qui aurait été une « idée de récit », le voilà devant un mystère : quelle était donc ce récit jamais advenu ? Dans le poème sont évoqués des noms de lieux, des événements : mais à quoi faisaient-ils référence ? » ... 

Suite sur le Site de l'éditeur

Daté de « Mars 2016 », le chapitre intitulé « Pierre Jean Jouve » est certainement l'un des tout derniers textes écrits par Yves Bonnefoy. Ses premières lignes : « Je relis sur épreuves L'Écharpe rouge et remarque qu'en cette remémoration de ma venue en poésie je n'ai pas évoqué une œuvre qui y a pourtant tenu un grand rôle. Alors qu'à travers les années je n'avais cessé de reconnaître et de dire son importance pour moi. »

Le poète explique alors que le projet  à l'origine du présent livre résulte d'un travail de réflexion sur sa « relation avec [ses] parents », et que  « c'est d'une autre façon que Jouve a compté pour moi. » Yves Bonnefoy rappelle l'émotion qui l'a saisi quand il a commencé à lire les poèmes de Jouve, sur lesquels il était tombé par hasard « un jour de mes dix-neux ans », dans une librairie de Poitiers.Yves Bonnefoy avait « découvert l'entreprise surréaliste » un ou deux ans auparavant, mais malgré la séduction de la « prose si oratoire [de Breton] — ses poèmes sont aussi des discours » , « je n'en étais pas moins resté instinctivement épris de l'emploi rythmé des mots ». Aussi, précise Yves Bonnefoy, « je n'en restais pas moins un lecteur des poèmes de Valéry, mais non sans commencer d'éprouver à leur égard une gêne dont je pris pleinement conscience quand je lus Matière céleste.  »

« J'avais été fasciné, empiégé, par « Le cimetière marin », par « ce toit tranquille où marchent des colombes ». Et d'un coup :

Incomparable terre verte douce et funèbre
De colline avec châteaux et ombres,

quel autre rapport aux choses, aux situations et aux appels de la vie, quelle délivrance ! »

(Note de J.-P L.-L.)

Yves Bonnefoy - Echarpe rouge

Jacques Roubaud

Je suis un crabe ponctuel, Anthologie personnelle, 1967-2014, coll. Poésie Gallimard,  2016.


Dans cette Anthologie personnelle, Jacques Roubaud reprend de larges extraits de son récent recueil, Octogone (2014, Gallimard), en particulier ses "Hommages" à Vitez, Jean Tardieu, Edoardo Sanguinetti, Roman Opalka et à Pierre Jean Jouve :

"La vie est admirable
La Vie est admirable
Elle est vaine"

Hommage à Pierre Jean Jouve

Crois tu qu'il n'a pas bougé, là, ce soleil
Celui qui brillait quand tu avais dix ans, sa jeunesse […]

Lien avec l'éditeur.

Jacques Roubaud - Je suis un crabe ponctuel

Georges-Emmanuel Clancier


Quelques mots sur un livre très vivant qui raconte tant de choses. Georges-Emmanuel Clancier nous livre (enfin !) le quatrième tome de ses mémoires, celles qui couvrent les années de guerre pendant laquelle GEC, qui vit à Limoges, est un membre important et actif de la "Résistance intellectuelle" contre l'occupant nazi et le régime de Pétain. Une date symbolique marquante : pendant l'été 40 paraît à Alger le numéro 10 de la revue Fontaine où Max-Pol Fouchet publie un texte qui a enthousiasmé le jeune poète : "Nous ne sommes pas vaincus" :

« Sous l'éloge de la permanente grandeur spirituelle de la France envahie, la condamnation implicite, implacable des occupants nazis et de ceux qui, chez nous, prônaient la collaboration avec eux ». 

Un poème en prose  de GEC  figurait dans ce  numéro-manifeste, et, comme Pierre Emmanuel et Pierre Jean Jouve,  il envoya une lettre de soutien à Max-Pol Fouchet.  Dès le numéro 12 (janvier 1941), GEC et Pierre Emmanuel  appartiennent  au comité de rédaction de Fontaine, et Jouve y publie  "Nuit des saints". En février 1942, c'est Raymond Queneau qui contacte GEC :  sa femme et son fils sont installés à proximité, à Saint-Léonard-de-Noblat où le peintre Elie Lascaux avait accueilli (pour les cacher) Daniel-Henry Kahnweiler et ses proches. Puis il y eut la rencontre  des poètes et des éditeurs de revues à Lourmarin  (septembre 1941), dont Pierre Seghers et Loys Masson. C'est dans une ambiance pleine de menaces (car les collaborationnistes adorent dénoncer les esprits libres dans leurs organes de presse, et un bureau de la Kommandantur est venu s'installer dans un appartement voisin) que GEC devint l'intermédiaire entre les écrivains vivant en France et M.-P. Fouchet à Alger — Georges Blin qui résidait à Tangers servait de boîte aux lettres. C'est ainsi que Fontaine put publier Queneau ou Éluard. Une grande partie de la vie de Georges-Emmanuel Clancier appartient à l'Histoire. 

J.-P. L.-L.
Georges-Emmanuel Clancier - Mémoires

Belinda Cannone & Christian Doumet (dir.) Dictionnaire des mots manquants

éd. Thierry Marchaisse, 2016, 216 p.
Un enfant qui perd ses parents ? C’est un orphelin. Mais un parent qui perd son enfant ? Il n’existe pas de mot pour le désigner.  Toute langue a des lacunes lexicales, des zones de sens auxquelles ne correspond aucun terme précis. Ce dictionnaire littéraire donne la parole à quarante-quatre écrivains qui tentent, non pas de fabriquer des néologismes, mais simplement de décrire et d’interroger quelques manques éprouvés dans leur pratique de la langue.  Nul souci d’exhaustivité, nulle possibilité même. Mais l’esquisse d’une cartographie des absences, dans un certain paysage de la littérature française contemporaine.

Auteurs des mots : Élisabeth Barillé, Pierre Bergounioux, Stéphane Bouquet, Belinda Cannone, Pierre Cleitman, Pascal Commère, François Debluë, Michel Deguy, Jean-Michel Delacomptée, Gérard Dessons, Jean-Philippe Domecq, Max Dorra, Christian Doumet, Anne Dufourmantelle, Renaud Ego, Denis Grozdanovitch, Jacques Jouet, Pierre Jourde, Cécile Ladjali, Pierre Lafargue, Frank Lanot, Alain Leygonie, Diane De Margerie, Jean-Pierre Martin, Isabelle Minière, Dominique Noguez, Gilles Ortlieb, Véronique Ovaldé, Alexis Pelletier, Pia Petersen, Didier Pourquery, Philippe Raymond-Thimonga, Henri Raynal, Philippe Renonçay, Jean Rouaud, James Sacré, Marlène Soreda, Morgan Sportes, Brina Svit, François Taillandier, Claire Tencin, Gérard Titus-Carmel, Patrick Tudoret, Julie Wolkenstein.

Lien avec l'éditeur.

Rencontre : Mardi 14 Juin 2016, 19h, Maison de la Poésie — Avec une lecture de l'entrée : Faille / Signe / Communication, par Philippe Raymond-Thimonga.

Dictionnaire des mots manquants

Rencontre : Mardi 14 Juin 2016, 19h, Maison de la Poésie





Page d'accueil du site
Logo Site Jouve-Portrait par Serge Popoff

Site Pierre Jean Jouve

Sous la Responsabilité de Béatrice Bonhomme et Jean-Paul Louis-Lambert

Dernière mise à jour : 18 juin 2019

Précédente mise à jour : 7 mars 2019

Première mise en ligne : 20 février 2019